03 avril 2017

Chez Prasad, du 24 au 29 mars

 

Dernière étape de ce grand voyage en Inde : mon séjour chez Prasad !

Il rentrait tout juste du mariage de sa nièce à Delhi, et sa maman était restée là-bas quelques jours de plus, mais il avait dû reprendre le travail assez vite. Il est professeur de français dans un "college", à ne pas confondre avec un collège français, ça serait l'équivalent d'un lycée français. Il devait corriger des piles de copies sur place dans un établissement scolaire, donc il était assez stressé et n'avait pas beaucoup de temps pour moi. Cela m'a permis de bien me reposer avant de reprendre l'avion pour la France.

Par ailleurs, j'ai fait la connaissance de son frère Amol, marin de profession et de son épouse qui est professeur d'espagnol.

Après le séjour chez Maya et à Lonavla, j'espérais beaucoup de la machine à laver de la famille, mais voilà, Prasad ne savait pas la faire fonctionner et la servante qui lave le linge avait pris un congé de deux jours. Raté ! Mais chez Prasad, il y a de l'eau 24 heures sur 24 grâce à une pompe qui monte l'eau sur le toit, et cette eau froide à priori était tiède, voire chaude, vue la température ambiante, ça n'a donc pas été trop pénible.

Il y a maintenant un grand centre commercial avec un supermarché Reliance à côté de chez lui.  Prasad n'y était jamais rentré. Nous y sommes allés pour acheter des légumes afin que je puisse réaliser une ratatouille, un des rares plats que je sais pouvoir maîtriser. A ce sujet, savez-vous que les courgettes sont des légumes très peu présents en Inde et qu'elles valent très cher ? La ratatouille a eu un grand succès.

Un autre jour, je suis allée revoir Nilakshi qui était sortie de l'hôpital et se trouvait chez elle. Nous avons discuté pendant un bon quart d'heure, je ne voulais pas trop la fatiguer. Nous avons évoqué ses deux passages chez moi, une fois avec Kunda et une fois avec son mari. A cette époque - 1994 - voir une femme en sari était très rare à Meaux, d'où la curiosité de mes voisins d'immeuble.

Le 27, j'ai revu Milind et Shradda qui sont venus apporter des cadeaux pour A. et pour moi. Ne me reste plus qu'à jouer les facteurs !

Le 28, c'était le jour de l'an du calendrier du Maharastra, et - tradition oblige - nous avons mangé du Shrikhant, un dessert délicieux à base de yaourt qu'on laisse égoutter et auquel on rajoute du safran. Ces derniers jours, c'était vraiment la canicule et nous avons frôlé les 40 degrés.

Le 29, c'est Chinmay, le fils de Milind qui m'a accompagnée avec sa voiture à l'aéroport pour rentrer en France. Maya aussi était présente. Chinmay aimerait bien venir en France, je ne peut que lui souhaiter cette chance ! Une future visite en perspective ?

 

Mots clés : , - Posté par fpenven à 06:52 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]


Donnez votre avis

obligatoire

n'apparaîtra pas à l'écran

facultatif