14 octobre 2012

Je planifie et j'agis !

J'ai un gros souci de communication avec Maya que je ne peux joindre que sur son téléphone portable (bonjour la facture !) mais celui-ci m'a l'air d'être en panne, j'entends parfois "Hallo, hallo", parfois rien du tout. 

Concernant notre virée au Konkan, j'ai donc décidé hier soir de prendre les choses en main radicalement et de tout organiser (les absents ont toujours tort !). Comme ça va être la période des congés scolaires en Inde, il était temps d'agir.

Voila ce que ça donne, du 20 au 23 novembre :
Pune - Wai  - Kolhapur (nuit) - Ratnagiri (nuit) - Ganatipule - Ratnagiri (nuit) - Pune

En cherchant aujourd'hui un logement à Ratnagiri, j'ai découvert que tout était complet, même les établissements de grand luxe. J'ai regardé le seul Bed and Breakfast disponible, qui d'ailleurs avait une très bonne cote, et j'y ai réservé 2 nuits pour 2 personnes. Il est à 14 km de Ratnagiri. Seul mini problème : il est végétarien, sans alcool (ça, c'est rien) et ... non fumeur (ça, c'est pire) ! 

Puis je me suis attaquée à la réservation d'une voiture pour 4 jours, on devrait faire dans les 800 km, ce qui n'est pas beaucoup. Après m'être cassée les dents sur un site qui ne voulait rien savoir, j'ai finalement réussi à réserver de France. Je ne suis pas mécontente.

Ne reste plus qu'à trouver une chambre pour une nuit à Kolhapur, ce qui ne devrait pas poser de problème majeur.

Ça avance !

 

Mots clés : , - Posté par fpenven à 18:18 - H - Préparatifs de voyage + AIR INDIA - Donnez votre avis [0]


28 juin 2012

Chemins de fer indiens : nous rapprochons les gens !

Pour ne pas finir la journée sur une note trop pessimiste, voilà un dessin que je trouve hilarant publié sur Internet :

indian-railways

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 18:08 - D - Anecdotes et blagues - Donnez votre avis [0]

23 décembre 2010

Fin du voyage

Samedi, je suis alle a Pandharpur avec Maya. Nous ne sommes pas parties assez tôt, d'où peu de temps sur place. Reportage a suivre ! Puis, le soir, avec Rohit et Shashi, j'ai bu du cognac du Kazakhstan, il est vrai que Rohit est professeur de russe.

Dimanche, je suis allée à une cérémonie de "prise de cordon" par un enfant. Explications à suivre.Le soir, nous avons fait une sortie glacier

Lundi je suis allée me promener avec Maya. Nous avons d'abord vu son appartement qui a brûlé (impressionnant et très triste) puis l'appartement où elle réside désormais avec des étudiants et d'autres salariés. Installation sommaire, elle a un lit seulement et ne peut pas cuisiner. Elle cuisine dans son appartement en ruine. Puis nous passées par Tulsi Bag pour atteindre le marché aux légumes. Nous avons mange au Asha Dinning Hall, Apte Road comme en 2006. Toujours aussi bon, le thali !  Le soir, Neelakshi et Ragunnath m'ont invité dans un grand restaurant. Biriyana de mouton. Très bon, mais j'aurais bien aimé choisi le menu. Il y avait des crevettes.

Mardi a été uniquement consacré aux achats de dernière minute dans le quartier. Le matin, chez More, le petit supermarché local et l'après-midi chez le confiseur local. Barfi à la mangue et à la pistache, divers snacks, papads ... Le soir, réunion de famille chez Shashi en attendant la voiture qui m'emmène à Bombay. Arrivée de la dite voiture à 10 heures 30 (prévue 9 heures). 

Voyage un peu mouvementé, suite a diverses imprécisions au niveau des terminaux et en raison de retard d'avion. A Delhi, j'ai bien cru manquer l'avion, mais, non, j'ai eu beaucoup de temps, l'avion ayant lui-aussi du retard. J'ai dormi une bonne partie du trajet, j'avais trois sièges pour moi toute seule. Taxi en arrivant à Roissy, la folie des grandeurs continue, mais bon, j'ai 23 kg de bagages, ceci justifie cela.

Et me voila devant mon ordinateur, chez moi. Zéro dehors, il neige, et j'ai presque froid !

 

Mots clés : , , , - Posté par fpenven à 10:28 - J - Inde - 2010 - Donnez votre avis [0]

26 novembre 2010

C'est non-négociable !

Quand je vous disais dans mon dernier post qu'en Inde on ne laissait jamais quelqu'un tout seul ...

Mes amis ont un planning d'enfer pour le jour de mon arrivée, je leur ai donc suggéré par mail que si, si, je vous assure, je ne vais pas me perdre, je peux prendre un taxi à l'aéroport pour venir chez Neelakshi ...

La réponse est arrivée immédiatement : We shall pick you up from the airport. That is non-negotiable. No problem. 

Alors que je connais très bien Pune ...

Mots clés : - Posté par fpenven à 00:02 - H - Préparatifs de voyage + AIR INDIA - Donnez votre avis [0]

11 octobre 2006

Pliiiiiize, come to my plaaace !

Juste avant que je n'appelle Babu, je reçois un mail de lui, mail que j'aurais dû recevoir début septembre mais qui s'est perdu dans la nature et qu'il vient de me renvoyer. Je l'appelle donc, et voilà :

- Il est hors de question que j'aille directement à Pune sans passer au minimum 2 jours chez lui à Bombay auparavant !
- il viendra me chercher à l'aéroport,
- il me trouvera un moyen de transport pour Pune le 10 novembre.

Je m'y attendais. L'éternel refrain quand je vais en Inde, c'est "Pliiize, come to my plaaace !" de tous les côtés et après, il ne me reste plus qu'à négocier, renégocier, rerenégocier ... et qui va encore devoir appeler en Inde pour prévenir que non finalement, je ne peux pas aller directement à Pune à partir de l'aéroport et qu'il faut annuler la réservation du bus ?

Je ne comprend pas, non je ne comprend pas qu'une personne comme moi qui en France passe totalement inaperçue, une ombre en quelque sorte, qu'une telle personne donc, soit en Inde l'objet de toutes les sollicitations, comme si j'étais brusquement devenue célèbre. Waouh ! Je vous raconterai peut-être un jour comment Babu m'a organisé une fois un "accompagnement VIP" à l'aéroport de Bombay grâce à ses relations, avec hôtesse au sol individuelle et court-circuitage de toutes les files d'attente !

A vrai dire, si, je vois une raison à ça : il se trouve que je suis plutôt timide et très émotive, ce qu'on nomme en France "hyperémotivité" et ce qui est plutôt mal vu, surtout dans le monde du travail. En Inde, c'est l'inverse : les Indiens sont si persuadés que les Européens sont des gens froids et sans sentiments que j'entends très souvent à mon sujet la phrase suivante, dite d'un ton admiratif : "Ah, you are soooo emotionnal !" (ah, vous êtes si émotive !). Ils se sentent très à l'aise avec moi.

Donc, voilà, je n'ai plus qu'à renégocier mon arrivée à Pune. Le tout selon la formule classique : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Mots clés : - Posté par fpenven à 20:02 - H - Préparatifs de voyage + AIR INDIA - Donnez votre avis [0]

09 octobre 2006

Prévision de trajet Bombay-Pune

Je viens de téléphoner à Bombay chez Babu (et oui, le luxe, téléphoner en Inde !) et suis tombée sur Rohini, sa nièce qui était venue chez moi il y a ... 10 ans mais qui se rappelait bien de moi. Babu n'est pas à Bombay, mais je peux le rappeler mercredi.

Quand les bornes financières sont franchies, il n'y a plus de limites ! J'ai donc téléphoné à Kunda et Rahul à Pune en leur demandant conseil : comment trouver un hôtel à Bombay ? Si oui, à quel prix ?
Ils m'ont plutôt conseillé de prendre directement à l'aéroport un bus pour Pune. Ca ne serait pas mal, quelqu'un m'attendrait à la sortie de l'aéroport avec un panneau (bien !), le trajet coûte environ 10 Euros pour 200 kilomètres (très bien !) et le bus me dépose à une dizaine de mètres de chez mes amis (très très bien !).
Le seul hic, c'est que je serais partie la veille de chez moi à 5 heures du matin et que j'arriverais chez eux à 5 heures du matin, heure indienne, d'où ma phrase fétiche : quand quelle étagère ? Bon, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre ...

Mots clés : - Posté par fpenven à 20:47 - H - Préparatifs de voyage + AIR INDIA - Donnez votre avis [1]

12 septembre 2006

La circulation en Inde

Cette vidéo circulant sur tous les bons sites sur l'Inde, il me paraît indispensable de vous la montrer également. Fou rire garanti ou remboursé :

 


circulation routiere en inde
envoyé par sheerine

Personnellement, j'ai testé en Inde :

- la marche à pied. De stupéfaction en me voyant, un jour, un Indien à bicyclette a bien failli perdre le contrôle de son véhicule !
- la moto / la mobylette. Uniquement sur le siège arrière et sans casque. On a des principes ou on n'en a pas.
- l'éléphant. Pour monter au fort d'Ajmer. Un peu arnaque touristique.
- le char à boeufs. Disponible uniquement à la campagne. Forte secousses. On ne croirait pas, hein ?
- le rickshaw ou triporteur motorisé. Bien, parfois un peu polluant.
- les taxis. RAS.
- les bus de jour / de nuit. Divers niveaux de confort, et hélas souvent une vidéo à fond la caisse. Je mets deux jours à récupérer d'une nuit en bus ...
- les trains locaux à Bombay. Wouah ! Je prends les compartiments "Ladies only" parce qu'ils sont nettement moins pleins et qu'on y sent le jasmin que les femmes indiennes accrochent dans leurs cheveux. J'aime beaucoup l'ambiance.
- les trains grandes lignes de jour / de nuit. Jamais la nuit sans réservation. Jamais en première classe parce qu'on y rencontre trop de gens coincés. En seconde, les gens sont plus sympathiques. Quand j'ai le choix entre un train lent et un bus rapide, je prends le train, on peut au moins s'y mouvoir. Par contre, là, j'évite le compartiment "Ladies only" parce qu'on tombe souvent sur de vieilles bigottes traditionnelles.
- l'avion. Quand je ne peux pas faire autrement, faute de temps.

Je me refuse à :

- faire de la bicyclette sur un vélo pour homme. Les vélos pour femmes sont rares en Inde.
- faire de la mobylette (j'ai peur !), même si à Pune, c'est le moyen favori de déplacement.
- utiliser des vélo-pousses (il n'y en a pas à Pune, il n'y a que des rickshaw, ça m'évite le gros dilemne de l'occidental : utiliser ou ne pas utiliser ?).

L'avantage, en Inde, c'est l'extrême variété des moyens de circulation, à tous les prix et toutes les vitesses ...


Mots clés : - Posté par fpenven à 11:30 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [2]

31 août 2006

Allo, la SNCF ? Y'a un problème !

train

En France, on est tellement habitué à la technique qu'on n'émet plus aucune objection rationnelle ...

Mes amis indiens me demandent à quelle vitesse roulent les trains en France. Je leur parle donc de notre TGV ("high speed train") et de son record de vitesse à 508 Km/heure.

- C'est impossible, me répond-t'on,
- Pourquoi ? C'est de la vitesse de point ("peak speed"), pas de la vitesse moyenne ("average speed"),
- C'est impossible, parce qu'à cette vitesse, le train décollerait !

C'est vrai, ça, comment est-ce possible ? La prochaine fois, je me renseignerai :
- Allo la SNCF ? Dites-moi, comment faites-vous pour empêcher vos trains de voler ?

Mots clés : - Posté par fpenven à 13:08 - D - Anecdotes et blagues - Donnez votre avis [0]

14 août 2006

Tout nu dans l'avion ?

      

                                         avion

 

J'envoie à mes amis indiens un mail dans lequel je me pose la question suivante :
- Avec toutes ces mesures de sécurité dans les aéroports, ne va-t'on pas devoir bientôt voyager tout nu enroulé uniquement dans une serviette de toilette ?

Et voilà leur réponse :
- Who knows ? May-be one day you will have to leave also the towel behind ...
(qui sait ? peut-être qu'un jour il faudra aussi abandonner la serviette de toilette ...)

Mots clés : - Posté par fpenven à 19:30 - D - Anecdotes et blagues - Donnez votre avis [0]