30 avril 2017

Le Gange et la Yamuna.

ganga1

 

Une info que je n'avais pas vue lors de mon séjour en Inde :

La haute cours de l'Uttarakhand (état de l'Inde) a attribué en mars le statut d'être humain ("living human entity") à deux fleuves sacrés en péril écologique : le Gange et la Yamuna. ils leur ont également assigné des tuteurs qui ont pour tâche leur conservation et amélioration. 

Pourquoi pas ? Mais je ne pense pas voir le Gange dépollué de mon vivant.

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 10:40 - B - Généralités / économie / religion - Donnez votre avis [0]


26 septembre 2012

Statues de Ganesh : n'en jetez plus, les lacs sont pleins !

 

Ganesh-garbage

A Bangalore, plus de 400 000 statues de Ganesh ont été jetées dans les lacs principaux de la ville après la fête de Ganesh Chaturthi. C'est à un tel point que la municipalité doit tout d'abord retirer les premières statues de l'eau pour permettre l'immersion des suivantes.

En attendant, certains croyants aux sentiments écologiques peu développés abandonnent leurs idoles dans les rues ...

17 septembre 2012

Pour une fête de Ganesh bio-dégradable !

 

fete_ganpati

Dans deux jours, le 19 septembre, c'est la fête de Ganesh Chaturthi célébrée partout en Inde mais principalement à Mumbai et dans le Maharashtra.

Après cette fête, on procède à l'immersion (visarjan) des statues de Ganesh dans la mer, ou dans une rivière.

Le croirez-vous ? Les techniques de fabrication des statues ont évolué. Autefois en argile et peintes avec des couleurs naturelles, elles sont maintenant fabriquées en plâtre, plus léger, et avec des couleurs certes plus chatoyantes et à la mode mais qui contiennent des métaux lourds, du cadmium et du plomb. On voit donc parfois, après immersion de l'idole, flotter des poissons morts à la surface. De plus, le plâtre ne se dissout pas dans l'eau.

Il y a donc tout un mouvement aujourd'hui, soutenu par les gouvernements locaux, pour demander la fabrication de Ganesh écologiques en revenant à l'argile ou en passant au papier maché et en utilisant des couleurs naturelles.

26 juillet 2012

"N'importe quoi" à la Haute Cour de Justice du Gujerat

voitures

La Haute Cour de Justice du Gujerat vient de rendre un avis surprenant : elle demande au gouvernement local de passer les lois nécessaires pour obliger tous les véhicules à quatre roues du Gujerat à rouler au gaz naturel ... sous un délai d'un an. 

Elle demande de plus au même gouvernement, afin de réduire la pollution, de mettre en place des normes d'émission de gaz d'échappement de même niveau que les normes internationales pour les véhicules à essence et au diesel, ceci sous ... deux mois.

Certes, voila des propositions intéressantes, mais elles se heurtent à deux problèmes :

Depuis quand la Haute Cours de Justice a-t-elle un pouvoir législatif ? Elle est clairement en train de dépasser ses attributions.

Même si c'était légal, les délais pour ces opérations sont-ils raisonnables ? Déjà en France,  on n'arrive même pas à fournir des éthylotests en temps et en heure, alors des kits pour gaz naturel en Inde, c'est vraiment n'importe quoi.

J'aime bien les Indiens, mais là, je ne comprends pas une décision aussi idiote. 

27 novembre 2010

Météo en Inde

Ici il a un peu neigé hier matin.

Rahul, lui, me dit qu'à Pune, la mousson ne s'est pas vraiment arrêtée. Il pleut presque tous les jours ! De plus, j'ai lu sur le Net qu'à Nasik, de violentes pluies ont compromi la récolte d'oignon et anéanti celle de vigne.

Bon, on ne regrettera pas le vin de Nasik qui, à mon humble avis, est "du gros rouge qui tache" mais c'est catastrophique pour les fermiers.

 Un avantage de la pluie, c'est qu'elle fait baisser la pollution, et croyez-moi, à Pune, ce n'est pas du luxe.