03 avril 2017

Chez Prasad, du 24 au 29 mars

 

Dernière étape de ce grand voyage en Inde : mon séjour chez Prasad !

Il rentrait tout juste du mariage de sa nièce à Delhi, et sa maman était restée là-bas quelques jours de plus, mais il avait dû reprendre le travail assez vite. Il est professeur de français dans un "college", à ne pas confondre avec un collège français, ça serait l'équivalent d'un lycée français. Il devait corriger des piles de copies sur place dans un établissement scolaire, donc il était assez stressé et n'avait pas beaucoup de temps pour moi. Cela m'a permis de bien me reposer avant de reprendre l'avion pour la France.

Par ailleurs, j'ai fait la connaissance de son frère Amol, marin de profession et de son épouse qui est professeur d'espagnol.

Après le séjour chez Maya et à Lonavla, j'espérais beaucoup de la machine à laver de la famille, mais voilà, Prasad ne savait pas la faire fonctionner et la servante qui lave le linge avait pris un congé de deux jours. Raté ! Mais chez Prasad, il y a de l'eau 24 heures sur 24 grâce à une pompe qui monte l'eau sur le toit, et cette eau froide à priori était tiède, voire chaude, vue la température ambiante, ça n'a donc pas été trop pénible.

Il y a maintenant un grand centre commercial avec un supermarché Reliance à côté de chez lui.  Prasad n'y était jamais rentré. Nous y sommes allés pour acheter des légumes afin que je puisse réaliser une ratatouille, un des rares plats que je sais pouvoir maîtriser. A ce sujet, savez-vous que les courgettes sont des légumes très peu présents en Inde et qu'elles valent très cher ? La ratatouille a eu un grand succès.

Un autre jour, je suis allée revoir Nilakshi qui était sortie de l'hôpital et se trouvait chez elle. Nous avons discuté pendant un bon quart d'heure, je ne voulais pas trop la fatiguer. Nous avons évoqué ses deux passages chez moi, une fois avec Kunda et une fois avec son mari. A cette époque - 1994 - voir une femme en sari était très rare à Meaux, d'où la curiosité de mes voisins d'immeuble.

Le 27, j'ai revu Milind et Shradda qui sont venus apporter des cadeaux pour A. et pour moi. Ne me reste plus qu'à jouer les facteurs !

Le 28, c'était le jour de l'an du calendrier du Maharastra, et - tradition oblige - nous avons mangé du Shrikhant, un dessert délicieux à base de yaourt qu'on laisse égoutter et auquel on rajoute du safran. Ces derniers jours, c'était vraiment la canicule et nous avons frôlé les 40 degrés.

Le 29, c'est Chinmay, le fils de Milind qui m'a accompagnée avec sa voiture à l'aéroport pour rentrer en France. Maya aussi était présente. Chinmay aimerait bien venir en France, je ne peut que lui souhaiter cette chance ! Une future visite en perspective ?

 

Mots clés : , - Posté par fpenven à 06:52 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]


02 avril 2017

Chez Maya, du 16 au 19 mars

 

Je n'ai pas eu acces à un ordinateur jusqu'à la fin de mon séjour, voilà pourquoi je vais faire une synthèse rapide de la période entre le 15 mars et le 29 mars. Commençons d'abord par le séjour chez Maya.

Maya habite un tout petit appartement une pièce-cuisine, avec les WC à l'indienne à l'extérieur. Comme il n'y a qu'un lit, j'ai dormi par terre (un peu dur, les premières nuits). Elle était très contente de m'avoir comme invitée car j'étais la première personne qui dormait chez elle et aussi la première étrangère dans la ruelle où elle habite, d'où une grande gentillesse de la part de ses voisins. Son propriétaire m'a même autorisée à utiliser ses WC à l'occidentale !

057

058

060

061

062

Maya a de gros problèmes d'yeux et elle a dû abandonner son job de correctrice bien payé dans une maison d'édition. Pour l'instant, elle prépare à domicile des snacks et elle aide un vieux monsieur, ce qui reste très précaire. Compte tenu de cette situation, j'ai payé toute la nourriture et les rickshaws lors de mon séjour.

Nous sommes allées au marché, où nous avons acheté des légumes et du raisin (30 roupies la livre, ce qui est cher pour un budget indien). Maya est très bonne cuisinière et me demandait toujours ce que je voulais manger. Ce qui m'a permis de ne pas être "gavée" comme dans les familles précédentes.

Comme je traînais une infection urinaire, nous sommes allées à la pharmacie d'un hôpital. J'ai eu droit sans ordonnance à des antibiotiques et à un liquide jaune censé rendre les urines plus alcalines.

Nous sommes allées à un spectacle gratuit de Kathak, danse indienne où la danseuse a des grelots aux chevilles. Honnêtement ? C'était super ... mais ça n'en finissait pas, le spectacle a duré dans les 2,3 heures. Après la représentation par une danseuse est venue l'exhibition de son gourou, une dame plus âgée. Il y avait toute une une partie mimée et la salle était écroulée de rire, sauf moi, évidemment.

Nous sommes aussi allées rendre visire à Nirmala Purandare, la présidente de "Friends of France" et de"Vanasthali". Je l'ai trouvée très affaiblie par l'âge mais encore très lucide. Elle soufrirait de la maladie de Parkinson.

Qu'avons-nous fait d'autre ? Rien de très notable, bavardé, visité un jardin publique, lavé des vêtements (c'est tout un sport quand il n'y a de l'eau que le matin et le soir, mais Dieu merci, ça sèche vite !).

Puis le 20, nous sommes parties pour Lonavla.

Mots clés : - Posté par fpenven à 13:18 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]

11 mars 2017

Les deux derniers jours à Pune

 

Les deux derniers jours a Pune ont été bien occupés. On peut noter :

- un repas au restaurant avec Kunda et Rahul,

- la dégustation de pulpe de mangue en boîte (la saison venant à peine de commencer). Un petit Jésus en culotte de velours !

- l'achat d'une carte postale pour Angélique. Ne reste plus qu'à y mettre des timbres

- la réservation d'un hôtel à Lonavla pour Maya et moi du 20 au 23.

 

L'avion pour Bangalore avait beaucoup de retard, mais me voilà maintenant chez Indu. Visite aujourd'hui du musée d'art moderne et mangé la-bas. Passage auparavant à son hôpital. j'ai assisté (un peu gênée) a une consultation !

Demain, je pars chez Devika, toujours à Bangalore, ceci jusqu'au 15 où je reprendrai l'avion pour Pune.

Amicales salutations d'Inde à tous mes lecteurs. Qui m'aime me suive !

 

 

 

Mots clés : , - Posté par fpenven à 11:48 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]

09 mars 2017

Une journée chargée

 

Je n'ai rien écrit hier, contrairement à ce que j'avais annoncé car la journee a été très chargée.

Tout d'abord, apres le petit déjeuner, nous sommes, Rahul et moi, allés faire des courses de légumes au supermarché d'à côté à 8 heures 30 du matin. Puis nous sommes allés vers 10 heures en voiture avec Kunda voir Rohit et Shashi (Rohit est le frère de Rahul), donc embouteillage ! Shashi avait préparé des "dosa", une sorte de crêpe fourrée à la pomme de terre. très bon, mais c'était le second petit déjeuner que je prenais. Je lui ai offert une boîte de Vache qui rit, et elle m'a donné un petit sac en jute.

Nous sommes rentrés, mais comme c'était la Journée de la femme, le 8 mars, nous sommes sorties de nouveau vers midi, Kunda et moi, voir des "copines" à elle femmes de militaire dans le grand centre commercial à côté "Westend". Ce centre commercial a mis longtemps à voir le jour, pendant de nombreuses années ce n'etait qu'un trou énorme, maintenant, c'est un centre flambant neuf avec toutes les marques internationales. Comme je n'avais pas faim (c'est difficile apres deux dosa), j'ai seulement bu un lassi à la mangue.

Nous sommes ensuite allées chez Bata, toujours dans ce centre commercial, pour m'acheter une paire de baskets. C'est là que ma carte bancaire n'a pas été acceptée, j'ai donc payé en cash, mais je n'avais plus un sou de liquide. Un peu inquiète, j'en ai discuté avec Rahul et Kunda, donc nous sommes re-re-re-sortis pour aller chez Girikant, l'agence de voyage à Deccan, donc (petit) embouteillage. Contrairement à la règlementation en vigueur, j'ai pu changer sans aucun problème 200 euros, au lieu de la somme théoriquement limitée à environ 70 euros soit 5000 roupies.

Puis nous avons regardé booking.com sur le net pour faire une réservation a Lonavla pour Maya et moi du 20 au 23 mars. J'ai fini en pleine soirée à trouver un hôtel avec restaurant végétarien, deux lits simples dans la chambre et près de la gare. J'ai fait la réservation ce matin tôt.

Ce fut donc une journee chargée mais au résultat positif ! Baskets, liquide, réservation d'hôtel ...

Mots clés : - Posté par fpenven à 14:19 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]

07 mars 2017

Chez Rahul et Kunda

 

Me voila depuis hier matin chez Rahul et Kunda, a Aundh, dans un autre quartier de Pune, un peu plus sélect. Pour venir chez eux, on tourne à gauche après le Mac Donald qui sert de point de repère (c'est tout dire !), alors que pour aller chez Milind, le quartier est tellement dense qu'on appelle au téléphone un membre de la famille pour qu'il vienne nous guider dans le dédale des ruelles ! 

Le rythme chez Rahul et Kunda est moins soutenu que chez Milind, il est vrai que tous deux vont sur les 70-75 ans. Ils sont très actifs cependant, et sortent le matin à pied ou en voiture dans le quartier, quand il fait encore frais. Hier, nous sommes allés voir Nilakshi, la soeur de Rahul, gravement malade et qui se trouve dans une clinique (très clean, la clinique), et c'était très triste, même si j'étais contente de la revoir à temps.

Cet après-midi, j'ai fait une promenade dans le quartier, jusqu'au marché où j'ai admiré toutes sortes de fruits, des papayes, des mangues (c'est le début de la saison), des figues, des raisins. Curieusement, ceux-ci ont des grains allongés et non pas ronds comme en France et pas de pépins.  

Je suis comme un coq en pâte chez les Bal et Kunda n'arrête pas de me proposer à manger ! J'ai coutume de dire, les deux dangers que vous courez en Inde sont la traversée des rues à cause du trafic plus qu'intense et la suralimentation ("overfeeding" en anglais). Ce soir, nous avons mangé les crêpes que j'ai apportées de France.

Demain je pense vous écrire un message sur Ramdev Baba et les produits de la marque Patanjali. Qu'est-ce que c'est ? me demandez vous. Eh bien, vous le saurez demain. La suite au prochain épisode !  

 

Mots clés : - Posté par fpenven à 18:06 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]


06 mars 2017

Une lettre à une amie

Chere A.

Je viens de passer deux jours chez Milind et Shraddha et je dois dire que ce furent des jours exceptionnels, remplis de rire et d'émotion à l'évocation de leur séjour chez vous et chez moi en 2014.

Vos cadeaux ont été appreciés plus qu'on ne peut le dire, d'abord les caramels et les CD rom de musique classique. Les deux tapis de souris sont maintenant aimantés sur le frigo pour exhibition. J'ai dû expliquer à Milind celui avec les parapluies normands, bon, je ne pense pas qu'il pleuve autant en Normandie !

003

 

J'ai fait quelques autres photos de leur appatement pour vous. Il y a maintenant une hotte aspirante au dessus du réchaud et un nouveau système d'accrochage du linge dans la chambre de Milind et Shraddha, qui fait descendre la barre grâce a un système de poulies. C'est très pratique, surtout en période de mousson.

 

005

006

J'ai fait également une photo de Milind et Shraddha pour vous, et une photo de Chinmay qui a maintenant depuis un an un studio photo à lui, avec tout un équipement informatique. C'est nouveau, vous ne connaissiez pas.Vous verrez sur la photo qu'il s'est mis à porter la barbe, il paraît que c'est la mode à Pune maintenant. Il a également une voiture, une VW, obtenue grâce a un prêt. Un grand garcon comme vous pouvez voir.

004

002

La mère de Milind va bien, même si elle utilise un déambulateur pour se déplacer. Elle discute et rit beaucoup, je regrette de ne pas connaître le marathe. Heureusement, il y a l'anglais, et j'ai beaucoup parlé avec Milind, qui est toujours aussi bavard. Non, bavard n'est pas le mot exact dans son cas. Lui et Shraddha sont si humains, si gentils ...

Pune est comme avant, je n'y étais pas venue depuis 2012, sauf que le trafic automobile devient infernal et le stationnement de plus en plus difficile.

C'est tout pour le moment, je vous téléphonerai quand je serait rentrée.

 

Tres amicalement vôtre

Francoise.

 

Mots clés : , - Posté par fpenven à 17:00 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]

05 mars 2017

Bien arrivée à Pune

Bonjour à tous,

 

Bien arrivée à Pune apres un voyage a la fois stressant et ennuyeux.

Ici il fait treè beau, comme un mois de juillet en France.

Je vais essayer d'écrire régulièrement, cela dépend de la disponibilité des ordinateurs de mes amis.

Je suis chez Milind and Shraddha, les cadeaux d'Annie sont bien arrivés, je vais prendre dees photos de leur appartement.

Je visite aujourd'hui le studio photo de Chinmaya, il a un an tout juste (le studio, pas Chinmaya).

J'ai aussi visité  le temple tout neuf de Ramakrishna.

J'ajouterai les photos une fois en France et je rajouterai les accents. 

 

Mots clés : - Posté par fpenven à 10:25 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]

26 février 2017

C'est reparti pour un tour !

 

Ceux qui m'aiment liront ce blog s'ils veulent avoir des nouvelles de moi!

En effet je repars pour la xième fois en Inde, du 3 au 30 mars. Mon programme : Pune, un peu Bangalore, et un peu Lonavla, station de montagne (à vaches) près de Pune. Nous finirons par Pune ! C'est celà quand on a quasiment tous ses amis concentrés dans la même ville. 

Je ne vous raconterai pas tout le tintoin administratif qu'a engendré la nécessité d'avoir un nouveau passeport et un e-visa pour 30 jours. Il suffit de dire que j'ai été parfois au bord de la crise de nerfs. Je pensais naïvement que le visa électronique allait simplifier les choses, il n'en est rien. Bon, l'important est d'avoir réussi et de voir ce mot magique sur le document papier : "Granted" (accordé).

Ceux qui veulent des détails sur la procédure peuvent s'adresser à moi, je pense - en toute modestie - être devenue une pro du visa pour l'Inde.

Les fonds étant très bas cette année, je vais faire dans le cadeau simple, voire dans le "pas de cadeau du tout". La Vache qui rit, fromage à longue conservation n'a pas été inventée pour les cochons, ni les soupes en sachet (en veillant à ce qu'elles soient végétariennes). Quelques paquets de bonbons en plus feront l'affaire.

Il y a 25 ans, lors de mes premiers séjours, on pouvait apporter n'importe quoi, maintenant presque tout est disponible en Inde, et ce qu'on trouve en France vient ... de Chine. Donc, vive la Bêtise de Cambrai, pas encore délocalisée ! 

La suite au prochain épisode ...

 

Mots clés : , , , , - Posté par fpenven à 12:44 - L - Inde - 2017 - Donnez votre avis [0]

28 novembre 2012

Deux jours chez Prasad

Mes deux derniers jours à Pune ...

DSCN1079

J'ai eu l'occasion grâce à Prasad de rendre visite à deux classes de son cours de français dans un collège où j'ai également rencontré une professeur d'allemand très sympathique. Pour l'occasion les deux groupes étaient réunis et nous avons discuté (en anglais) de comment les français voient les allemands, et vice-versa et comment les européens voient les indiens. Ca a été parfois un moment de rire intense. Je leur ai demandé, entre autres questions, si ils étaient étudiants en Europe, si ils seraient prêts à manger du boeuf (c'était une question un peu provocatrice) et il y a eu des grands cris : comment pourrions nous manger de la vache, qui est comme notre mère ? A la sortie, j'avais des groupies qui voulaient me prendre en photo avec elles !

Puis Prasad et moi sommes allés manger dans un restaurant, où malheureusement pour Prasad ils ne servaient pas d'alcool (c'était un jour saint du calendrier hindou). Nous avons pris du biryani, je pensais bien prendre du biryani au mouton mais Prasad m'a appris que ce qui se vend comme mouton est, du moins à Pune, de la chèvre (goat), déception intense, du coup j'ai pris un biryani au poulet, car manger de la chèvre ne me disait rien.

Le soir, nous avons conduit son neveu Yash a l'aéroport, puis nous sommes passés rendre visite à la tante de Prasad, la soeur de madame Barve mère.

Le lendemain, Prasad avait une céremonie dans sa famille, c'était le treizième jour après le décès d'une tante, donc il est parti le matin assez tôt. Maya est arrivée et nous sommes allées manger au restaurant Samudra, puis nous nous sommes quittées un peu émues.

DSCN1086

Maya au restaurant devant son dosa.

Il y a huit Ganesh célèbres dans le Maharashtra et nous nous sommes promis de faire quand je reviendrai à Pune le pèlerinage des huit Ganesh (c'est un classique à Pune), soit quatre darshan de Ganesh par jour. J'ai essayé de négocier à huit Ganesh en trois jours, mais ça n'a pas marché, la tradition veut deux jours.

Puis le soir, j'ai été invitée par Milind, que je n'avais pas revu depuis ... une éternité. C'est là qu'on constate que de jeunes adultes quand nous nous sommes rencontrés, nous sommes devenus des adultes, je ne dirais pas d'un certain âge mais presque ! Milind habite en "joint family" avec ses très vieux parents, sa nouvelle épouse, et ses deux fils dont Chimnay que je rencontre à l'occasion sur Facebook.Milind m'a fait des tas de petits cadeaux, des batonnets d'encens, des épices et même une petite bouteille de vin indien. C'est amusant de voir que Milind est très respectueux de la tradition, il ne boit pas et ne fume pas en présence de ses parents, par respect.

Et puis le lendemain, départ pour Bangalore en avion pour la dernière étape de mon grand voyage en Inde.

Mots clés : - Posté par fpenven à 11:08 - K - Inde - 2012 - Donnez votre avis [0]

01 août 2012

Quatre explosions secouent Pune

Blast_pune_map

Ce soir, entre 7 heures 27 et 8 heures 15 (heure indienne) viennent de se produire à Pune quatre explosions dans la Jangali Maharaj Road ou JM Road. Il n'y a pas encore de revendications.

Dieu merci, le bilan n'est pas élevé : on ne compte qu'un blessé léger plus le porteur des bombes/d'une des bombes blessé lui aussi.

Je connais très bien tout le quartier et j'avoue que ce genre d'événement ne "m'amuse" pas du tout. Pas tellement pour moi-même, mais pour tous les amis qui sont susceptibles de passer par là. Mais il est vrai que si on se laisse terroriser par les terroristes, on ne fait plus rien !

Mots clés : , - Posté par fpenven à 22:16 - B - Généralités / économie / religion - Donnez votre avis [0]