19 mai 2017

C'est quoi ces lunettes qu'on voit partout sur les murs ?

Final-Swachh-bharat

 

 

On voit en Inde très souvent des lunettes dessinées sur les murs des bâtiments. Il s'agit du logo du mouvement Swachh Bharat. Celui -ci, lancé en 2014 par Modi , le premier ministre, a pour but la propreté et la lutte pour l''installation de toilettes partout dans le pays, mais surtout dans les les zones rurales qui sont notoirement sous-équipées. D'où également la création d'une nouvelle  abréviation - les Indiens en sont fous ! - : ODF, "open defection free", libre de défécation dans la nature.

Le but final sera la réalisation de 12 millions de toilettes au 2 octobre 2019, pour le 150 anniversaire de la naissance de Gandhi. D'où les lunettes ... de Gandhi. Cette relation m'avait échappé bien sûr!

Ce mouvement marche pas mal. Les journaux publient les listes des villes les plus propres et les plus sales de l'Inde. Indore dans le Madhia Pradesh vient ainsi de détrôner Mysore (Karnakata) comme la ville la plus propre. 


22 juin 2012

Shivaji, encore et toujours ...

 

roupie_modifiée

 

Vous le trouvez comment ce billet de 500 roupies ? Il n'y a pas une petite erreur ? Et bien si, Gandhi a été remplacé par ... Shivaji. Vous savez, le héros du Maharastra, celui qui a combattu contre les Moghols.

A vrai dire, à l'heure actuelle, tous les billets sont à l'effigie du Mahatma Gandhi et ceci depuis pas mal d'années. La Reserve Bank of India, qui visiblement n'a pas grand chose à faire malgré la crise, s'interroge : ne pourrait-on pas imprimer de nouveaux billets avec des personnages célèbres différents ? Mais qui choisir ? Nehru ? Ambedkar, qui défendit les intouchables ? Bose, le militaire ? 

Un article à ce sujet dans le Times of India a donné lieu pour une fois à des réponses presque unanimes et qui font preuve de sagesse : Gardez Gandhi, ou alors mettez le pilier d'Ashoka. L'inde est d'une telle diversité, avec tellement d'états, de religions, de castes différentes que choisir quelqu'un, c'est forcément s'opposer à quelqu'un d'autre.

Sauf ... à Pune, où Shivaji est tellement révéré qu'on ne voit que lui pour les nouveaux billets !