23 octobre 2006

Mariage arrangé : tractations avant rencontre

Chose promise, chose dûe : nous passons à l'organisation d'un mariage arrangé en Inde. Je n'ai pas assisté au déroulement entier d'une procédure. Mais mes oreilles traînent assez dans les coins pour entendre les conversations entre les parents, la famille et les amis qui donnent tous joyeusement leur avis ... pendant des semaines. J'en retiendrait deux types :

- Les considérations d'ordre psychologiques. Il faut s'assurer de la compatibilité psychologique des futurs époux, d'où des heures passées au téléphone. "Il est beaucoup trop timide pour une fille avec un caractère si affirmé" / "Elle est si effacée ... n'est-il pas trop entreprenant ?"  etc etc. Il semble y avoir un réel effort pour faire coïncider les caractères.

- Les considérations matérielles. Je n'ai pas suivi de conversation sur les dots. Par contre, j'ai entendu  "Il veut émigrer aux États-Unis pour son travail et elle veut rester en Inde, pas trop éloignée de sa famille" (ça, c'est un problème, évidemment) et encore plus fort, et là, j'ai réprimé un sourire "ils sont tous les deux non-végétariens, mais lui, il insiste pour manger de la viande tous les jours. Ça n'ira jamais, c'est beaucoup trop. De la viande tous les jours, c'est vraiment n'importe quoi !"

La suite au prochain épisode : rencontre entre le jeune homme et les x jeunes filles qui ont été sélectionnées.

Mots clés : , - Posté par fpenven à 19:19 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [1]


Je ne suis pas l'office du tourisme indien

J'aime bien rendre service. Si, si ... mais quand on cherche sur mon blog avec les mots clés suivants :

- Aéroport de Bombay
- Où dormir à Bombay,
- Où manger à Bombay,
- Les plus beaux quartiers de Bombay,

là, je me dois de préciser que je ne suis quand même pas l'office du tourisme indien en France !

Et pourtant, je suis une fille sympa, donc je vous mets le lien de l'office du tourisme. Très beau site.

http://www.inde-en-ligne.com/home.php3?id=tourisme

Mots clés : - Posté par fpenven à 18:08 - A - Travaux sur le blog - Donnez votre avis [0]

Enfin, mon visa indien est arrivé

A 11 heures 30 ce matin, on sonne à la porte, c'est le facteur avec un recommandé en provenance de l'ambassade de l'Inde : mon passeport et mon visa ! Youpi ! Incroyable comme on se sent mieux tout à coup.

Ceci dit, en pure logique, comment l'ambassade peut-elle me renvoyer un passeport qu'elle n'a officiellement pas reçu ? Je ne suis pas pour la privatisation du service postal mais il faudrait quand même que celui-ci assure un service de qualité !

22 octobre 2006

Se laver en Inde

Question trouvée dans les mots-clés des recherches de mes lecteurs. En effet, j'aurais déjà dû traiter ce sujet depuis longtemps. Je ne parlerai pas ici des salles de bains modernes avec chauffe-eau, mais uniquement des salles de bain traditionnelles.

En Inde, la salle de bains est extrêment simple. C'est une petite pièce - dans certains cas même, un coin d'une pièce avec un rebord - où on ne trouve rien sinon un robinet d'eau froide (quand les gens ont l'eau courante) et un trou d'évacuation. Ajoutons-y parfois un crochet au mur pour y suspendre ses vêtements. Il faut aussi un seau et une sorte de pichet pour s'asperger.

1) Faire chauffer l'eau par tout moyen en votre possession (bois, gaz, ...) et la verser dans le seau. Ajouter de l'eau froide pour ne pas se brûler. Les Indiens aiment en général l'eau assez chaude.

2) Se déshabiller. Mettre ses vêtements au sale dans une cuvette ou par terre, essayer de suspendre ses vêtements propres quelque part, ou du moins de les mettre à l'abri des éclaboussures.

3) S'asseoir ou rester debout au choix et commencer à s'asperger d'eau avec le pichet en commencant par le haut du corps. Ne pas trop utiliser d'eau à cette occasion (je vous rappelle qu'en général, il n'y a qu'un seau d'eau).

4) Passer au savonnage, long et minutieux avec les mains (les Indiens ne connaissent pas le gant de toilette).

5) Aborder le rinçage toujours de haut en bas.

6) Séchage. Les serviettes sont en coton extra léger, pas en éponge comme en France, car elles n'arriveraient jamais à sécher pendant la mousson. Mais comme le sol est mouillé et que vos vêtements propres malgré vos précautions sont aussi un peu mouillés, le résultat n'est pas fantastique. Ce qui a peu d'importance, vu la chaleur ambiante. Donc, se rhabiller légèrement humide.

- Attention, le sol des salles de bain en Inde est glissant ! De nombreux accidents ont été constatés.

- Au Maharastra, il existait de magnifiques chauffe-eau en cuivre qui fonctionnaient aux braises de charbon de bois. Très souvent, ils sont maintenant branchés sur le secteur et transformés en chauffe-eau électriques. Mais voilà, parfois, il y a des pannes d'électricité ... 

 

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 20:27 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [1]

21 octobre 2006

Samsâra ou les emmerdements quotidiens

Voilà quand même une anecdote qui représente bien mon état psychique actuel dans l'attente de mon visa :

Samsâra : Dans les philosophies hindoues et bouddhiques, c'est le cycle infini des naissances et renaissances qui conditionne la vie des êtres vivants selon leur Karma, et qui produit un monde phénoménal illusoire marqué par l'impermanence de toutes choses.(...)
Dictionnaire de la civilisation indienne, Louis Frédéric, Bouquins

Un jour, des amis indiens me demandent quel est mon parfum préféré. Il y en a un que j'aime beaucoup, c'est Samsara de Gerlain, qui sent si bon le jasmin, on se croirait en Inde ...
Ça les a beaucoup amusé. En effet, dans la langue courante au Maharastra, Samsâra n'a pas l'acceptation philosophique que nous lui connaissons en Europe, mais le sens beaucoup plus prosaïque des "emmerdements de la vie quotidienne" !

Enfin ... si mon passeport et moi sommes "impermanents", il faudrait que j'arrive à relativiser. Grrrrr !
C'est pas gagné !

Mots clés : - Posté par fpenven à 21:19 - D - Anecdotes et blagues - Donnez votre avis [1]


J'angoisse GRAVE !

Tiens, je n'ai pas écrit depuis trois jours ! Bon, je me connais : c'est parce que je "couve quelque chose". Et ce que je "couve", quand j'y réfléchis bien, c'est que j'ai envoyé ma demande de visa à l'ambassade de l'Inde le 2 octobre en recommandé avec accusé de réception et qu'à aujourd'hui, je n'ai AUCUNE nouvelle, même pas le papier de la poste me confirmant que l'ambassade a bien réceptionné le passeport. Et ça, alors, ça me bloque GRAVE pour écrire des anecdotes amusantes sur la vie en Inde.

Nonnnnnnnnnnn ! Par pitié, tout mais pas ça ! Je regarde le calendrier et je vois que je pars en théorie le 8 novembre, dans 2 semaines et demie. Je fais tout pour empêcher mon imagination débordante de fantasmer (s'enchaîner aux grilles de l'ambassade ? Faire une grève de la faim ?). Et pour en rajouter, je suis allée sur un site de voyages où j'ai appris que l'ambassade ne délivrait plus chaque matin que 75 tickets d'accès pour ceux qui viennent chercher directement leur visa. Si vous n'êtes pas devant la porte à 5 heures du matin, vous n'avez aucune chance. Remarquez-bien que celà ne me concerne pas / plus puisque je ne sais même plus où est mon passeport.

De plus, il est bien connu que le service des visa ne répond pas au téléphone ...

Bon, sur le site de l'ambassade, il est marqué : délai 20 à 25 jours pour demande par courrier, donc, il n'est pas encore trop tard. Mais pourquoi je n'ai pas l'avis de la poste ? Est-ce que mon passeport a été détourné par un affreux gang qui fournit des papiers à des clandestins ?

J' ANGOISSE GRAVE

17 octobre 2006

Notion de masse critique

Mon blog commence à décoller ! Je pense qu'il a dû atteindre une masse critique (plus de 90 articles) ce qui fait qu'il est de plus en plus représenté dans les moteurs de recherche. Et à part une fois où j'ai utilisé le terme de s*x*alité (je l'écris comme ça pour ne pas en rajouter), les personnes qui y sont dirigées sont loin d'être de gros vicelards !

AccèsMoteurRequête (mots clés)Page de destination
3 N/A inde sud /
2 Google Google photo inde kolhapur /
2 Google Google dengue inde /
2 Google Google police de caractere + inde /
2 Google Google Les stratégies de Mac Donald's /
1 Google Google dengue /archives/0___travaux_sur_le_blog/index.html
1 Google Google police caractere samarkand /
1 Google Google mac donald's strategies /
1 CanalBlog CanalBlog sandales /archives/2006/10/16/2921766.html
1 AOL AOL femmes de l'inde /
1 Google Google sexualité en inde /archives/2006/08/28/2552302.html
1 Google Google l'inde /
1 Google Google macdonald en inde /
1 Google Google anecdotes de l'Inde /archives/3___anecdotes/index.html
1 Google Google un barbare en inde blog /archives/2006/08/index.html
1 Google Google objet de famille indienne(inde) /

- Posté par fpenven à 20:21 - A - Travaux sur le blog - Donnez votre avis [2]

Aller chez le coiffeur

En Inde, pour les femmes, aller chez le coiffeur est une tendance récente. Les Indiennes gardent les cheveux longs et seules celles de la middle-class commencent maintenant à abandonner la traditionnelle (très) longue natte dans le dos.

Quand je suis en Inde, j'en profite pour aller chez le coiffeur :
- J'ai le temps,
- Ce n'est pas cher mais alors pas cher du tout,
- Ça me permet de voir un peu plus "derrière le rideau" !

Évidement, mes amis indiens n'ont rien contre. Mais, alors qu'ils sont très modernes par ailleurs, on dirait qu'il leur reste ... des restes de système de caste. Pour commencer, il faut se rappeler que les barbiers, coiffeurs étaient/sont encore dans les bas-fonds des castes arriérées. D'où une gêne sensible au sujet des coiffeurs (dans mon cas, des coiffeuses) :

- Mon amie va chez la coiffeuse, mais celle-ci est "asiatique", chinoise ou coréenne. A vrai dire, je n'ai jamais vu de coiffeuse indienne.
- Elle insiste lourdement pour que je me lave les cheveux à la maison avant d'aller chez la coiffeuse, laquelle se contentera de les humidifier avant de les couper. L'argument est imparable : c'est moins cher ! Argument qu'en tant que française, je trouve d'un radinisme excessif et qui ne lui ressemble pas. J'ai essayé de lui dire qu'une coupe de cheveux seulement humides ne donnait pas un très bon résultat, mais mon contre-argument n'a pas porté. Bon, je me plie au sien. Mais je sens bien qu'il y a quelque chose de "pas net" derrière.  En Inde, tout se qui a rapport au corps se décline sur la dialectique du propre et du sale ...

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 20:02 - D - Anecdotes et blagues - Donnez votre avis [1]

16 octobre 2006

La notion de propreté en Inde

Attention ! Cet article peut choquer gravement des personnes qui ont été éduquées de manière rigide dans la civilisation occidentale. L'auteur se voit donc forcée de décliner toute responsabilité en cas de malaise / nausée / vomissements et autres symptômes suite à sa lecture. Il convient de considérer avant toute lecture que la notion de propreté s'intègre à une civilisation donnée. En théorie, il n'y a donc de sale que ce qui n'est pas dans la norme de cette civilisation.

1) Tout à fait honorable - Les pieds
Vu la température, les Indiens portent des sandales (il n'y a qu'une mince couche de la population à s'astreindre au port de chaussures fermées et de chaussettes). Quand ils rentrent chez eux, leur premier geste est d'enlever leurs sandales, de filer à la salle de bain et de se verser de l'eau sur les pieds pour se les laver.
Réaction occidentale par exemple moi,  qui porte soit des chaussures dehors, soit des chaussons à l'intérieur : bizarre, bizarre, j'avais oublié que j'avais des pieds !

2) Un peu plus délicat - La bouche et les mains
Les Indiens mangent avec les doigts (trois seulement quand on est bien élevé) de la main droite. Après le repas ils se précipitent au lavabo pour se rincer la bouche.
Réaction occidentale : manger avec ses doigts, c'est sale ! Ma maman n'a pas arrêté de me le dire. Mais finalement, c'est amusant de jouer avec la nourriture (notion de transgression des normes de ma civilisation). Et quand les Indiens se rincent la bouche, ils font des bruits étranges et franchement peu ragoûtants. Là, j'aime moins, mais ça laisse la bouche fraîche.

3) Ca se corse  ! - Le nez
En Inde, l'usage du mouchoir était jusqu'à très peu totalement inconnu. Quand ils veulent se moucher, les Indiens se penchent en avant et se mouchent sans mouchoir, donc, ce qui a été expulsé tombe par terre. Evidemment, un Indien ne se mouche qu'à l'extérieur de chez lui. Les Indiens considèrent l'usage du mouchoir comme très sale, car on transporte sur soi des choses dégoûtantes.
Réaction occidentale :  Pas essayé, jamais eu de rhume en Inde.

4) Le summum - L'anus
Les Indiens n'utilisent pas de papier toilette aux WC. Ils prennent de l'eau et utilisent leur main gauche pour ôter des environs de leur anus ce qui pourrait y être resté. Pour eux, l'usage du papier toilette donne un résultat plus que médiocre, c'est donc sale.
Réaction occidentale : il convient, avant tout voyage en Inde, de réfléchir à la stratégie qu'on veux adopter face à ce sujet d'importance.
  L'interculturel, c'est beau, mais ça peut avoir ses limites !

Mots clés : - Posté par fpenven à 16:33 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [2]

15 octobre 2006

Conversion des dalits (intouchables) au Boudhisme

Le système hindou des castes n'a pas disparu de l'Inde, loin s'en faut, aussi, les dalits (nommés auparavant intouchables) ont tendance à changer de religion et à adopter le Boudhisme pour échapper à leur épouvantable condition sociale. Le grand précurseur de cette initiative fut le Dr Ambedkar, dalit lui-même, qui malgré de nombreuses difficultés réussit à étudier et à devenir un juriste célèbre. On lui doit la constitution de l'Inde. Il étudia les différentes religions du pays, y compris le Catholicisme et l'Islam et ne trouva que le Boudhisme comme religion plaçant tous les êtres à égalité. Il s'y converti et son acte entraîna la conversion de nombreuses autres personnes. Ce mouvement se poursuit encore aujourd'hui. 

********************************************************************************************

GULBARGA (Karnataka): More than 3,000 Dalits on Saturday embraced Buddhism at an impressive ceremony here on Saturday, synchronising with the golden jubilee of Dr B R Ambedkar's conversion to Buddhism.

Marking the change of faith, the Dalits were administered the oath by Bante Bodhi Dhama, a Buddhist monk from Japan.

Preceding the ceremony, "Buddha Dharma Deeksha Pratigne", a huge procession led by more than 500 monks, was taken out through the city streets.

Karnataka Pradesh Congress Committee President Mallikarjun Kharge and former Union Minister Srinivas Prasad addressed the gathering.

Bante Bodhi Dhama said Buddhism safeguarded the interests and well-being of all human beings without any discrimination. There was no room for superstitions in Buddhism. (c'est moi fpenven qui souligne)

Times of India, 14.10.06

********************************************************************************************

Mots clés : , - Posté par fpenven à 11:30 - B - Généralités / économie / religion - Donnez votre avis [1]