26 décembre 2010

Faire un don en Inde

En Inde, vous pouvez être sollicité pour faire un don à une association humanitaire. 

Ne soyez pas radin ! Ne donnez pas par exemple 1000 roupies (soit environ 20 Euros), donnez 1001 roupies. Cela montre que vous connaissez les habitudes du pays. En effet, la roupie en plus est considérée comme "auspicious" c'est à dire de bon augure.

Mots clés : , - Posté par fpenven à 16:47 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [0]


25 décembre 2010

Art tribal indien : la peinture Worli

Les Warlis sont une tribu du Maharastra qui peint sur les murs de ses huttes des scènes de danse en farandole ou des scènes de la vie quotidienne. Cet art me plait beaucoup par sa naïveté apparente. En voici quelques exemples :

 

DSCN0881

 

DSCN0882

 

DSCN0883

 

DSCN0884

 

Cliquer sur l'image pour la voir en aggrandi.

Mots clés : , - Posté par fpenven à 21:16 - Z - Art indien - Donnez votre avis [1]

Caste ou pas caste ?

Cette année a eu lieu en Inde un recensement de la population, comme tous les dix ans. Plus d'un milliard d'habitants, je ne vous dit pas le travail. Voila ce qui en reste sur les portes des habitations :

DSCN0844  

 

Le problème cette année était de savoir si l'indication de la caste doit aussi faire partie des informations collectées.

- Certaines personnes sont le fruit d'un mariage inter caste. Dans quelle case les mettre ?

- La notion de caste a été abolie en Inde.

- Mais pour des actions de discriminations positives envers les basses castes et les dalits (intouchables), qui elles existent bien, cette information est nécessaire.

Juste pour mémoire : en France, les statistiques sur l'origine ethnique sont interdites.

 

Mots clés : , - Posté par fpenven à 20:07 - B - Généralités / économie / religion - Donnez votre avis [3]

24 décembre 2010

Des servantes et des domestiques

Commençons par les deux servantes. Une pour faire le ménage, une pour faire la cuisine.

Ajoutons les trois gardiens préposés à la sécurité de l'allée, deux de jour, un la nuit.

N'oublions pas le jardinier.

Ni celui qui nettoie la voiture.

Ni celui qui passe chez vous vider les poubelles.

Evidemment, dans un pays où il n'y a ni RMI ni retraite, sauf pour quelques privilégiés, le moindre travail est bon à prendre. Cela ne veut pas dire non plus que ce personnel soit maltraité. Peu payé, c'est sûr.

En tout cas, la middle-class indienne a bien de la chance. 

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 18:31 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [0]

Une courbe de type y=ax+b

Voila qui doit réveiller quelques vieux souvenirs de la Troisième. Vous n'y avez jamais rien compris ? Et bien les rickshaws de Pune (tricycles motorisés réservés au transport de passagers) vous donnent l'occasion unique de rattraper ce retard.

Précisons d'abord qu'à Pune, les rickshaws mettent toujours leur compteur de taxi en marche, à moins que vous ne soyez tellement "touriste cruche" qu'ils craquent et vous demandent une somme supérieure. Franchement, je n'ai jamais eu de problème.

Mais voila que l'inflation fait des siennes et qu'il n'est pas aisé de remettre à jour des milliers de compteurs de rickshaws à la moindre occasion. Il existe donc une carte qui indique le montant indiqué par le compteur (meter) et le montant à payer (fare) :

DSCN0880

 

Si vous n'avez pas cette carte, appliquer l'équation y (fare) = 8 x (meter) + 3  au tarif d'aujourd'hui.

Exemple : soit un compteur qui indique 5. Vous multipliez 5 par 8 et vous ajoutez 3. Vous obtenez 43 roupies.

Simple, n'est-ce pas ? Il ne vous reste juste qu'à réviser vos tables de multiplication.

 

Mots clés : - Posté par fpenven à 16:41 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [0]


Pour la dernière / première fois

Etre allée en Inde depuis 21 ans m'offre la possibilité de constater les changements opérés dans la société indienne, mais ces changements ne sont pas toujours apparents, il faut un effort de mémoire pour se rappeler comment c'était avant et, dans le cas de l'Inde, un effort d'"étonnement" pour trouver nouveau ce qui est on ne peut plus banal en France. 

Il y a 20 ans ... je me souviens ... il y avait de petits ânes gris dans le centre ville de Pune qui portait les matériaux de construction des rues et des maison. Que sont les ânes devenus ? Et vers quelle année ont-ils disparus du paysage ?

Cette année ... je suis devant Shaniwar Wada, le fort de Pune, et j'entends un bruit très habituel dans le ciel.  C'est un hélicoptère. Très habituel ? Non, pas pour l'Inde. c'est la première fois que j'entends ici un hélicoptère. Ne pas se laisser prendre par la banalité de la chose. Ici, une normalité européenne devient événement et le progrès est exotique.

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 07:04 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [0]

23 décembre 2010

Des oignons trop chers

Il y a eu de très fortes pluies hors saison de mousson, les champs ont été dévastés et le prix des oignons a explosé à Pune et dans d'autres villes. Même la télévision indienne fait des reportages sur le sujet et les chemins de fer indiens se déclarent prêts à en transporter d'une région à l'autre si besoin. 

DSCN0875

Alors qu'ils coûtaient 10 roupies/kilo il y a quelques semaines, ils sont passés à 70 à 80 roupies/kilo ! C'est presque deux fois plus cher que les petits pois. C'est tragique pour la ménagère qui en met partout (sauf dans le thé du matin).

Et comme dit Neelakshi : Avec les prix des légumes qui flambent, on se demande ce qu'ils (c'est à dire les pauvres) vont manger.

Mots clés : , - Posté par fpenven à 15:18 - F - Vie quotidienne - Donnez votre avis [1]

Rouge sang

C'est Neelakshi qui m'a raconté cette histoire :

Vers 1930, un brahmin très orthodoxe vient dîner chez sa mère qui entre autres avait préparé des tomates. Ce monsieur a été très choqué de ce légume. Pourquoi ? Parce ce que la couleur des tomates rappelle le sang, les tomates sont donc des aliments impurs.

Et voila la version moderne de cette histoire :

Maya me raconte qu'elle souffre d'anémie et que donc elle mange beaucoup de betteraves rouges pour guérir. Pourquoi ? Parce que les betteraves sont rouges. Je n'ai pas voulu la contredire.

A tout hasard, je rappelle qu'une femme qui a ses règles ne rentre pas dans les temples hindous.

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 15:04 - D - Anecdotes et blagues - Donnez votre avis [0]

Fin du voyage

Samedi, je suis alle a Pandharpur avec Maya. Nous ne sommes pas parties assez tôt, d'où peu de temps sur place. Reportage a suivre ! Puis, le soir, avec Rohit et Shashi, j'ai bu du cognac du Kazakhstan, il est vrai que Rohit est professeur de russe.

Dimanche, je suis allée à une cérémonie de "prise de cordon" par un enfant. Explications à suivre.Le soir, nous avons fait une sortie glacier

Lundi je suis allée me promener avec Maya. Nous avons d'abord vu son appartement qui a brûlé (impressionnant et très triste) puis l'appartement où elle réside désormais avec des étudiants et d'autres salariés. Installation sommaire, elle a un lit seulement et ne peut pas cuisiner. Elle cuisine dans son appartement en ruine. Puis nous passées par Tulsi Bag pour atteindre le marché aux légumes. Nous avons mange au Asha Dinning Hall, Apte Road comme en 2006. Toujours aussi bon, le thali !  Le soir, Neelakshi et Ragunnath m'ont invité dans un grand restaurant. Biriyana de mouton. Très bon, mais j'aurais bien aimé choisi le menu. Il y avait des crevettes.

Mardi a été uniquement consacré aux achats de dernière minute dans le quartier. Le matin, chez More, le petit supermarché local et l'après-midi chez le confiseur local. Barfi à la mangue et à la pistache, divers snacks, papads ... Le soir, réunion de famille chez Shashi en attendant la voiture qui m'emmène à Bombay. Arrivée de la dite voiture à 10 heures 30 (prévue 9 heures). 

Voyage un peu mouvementé, suite a diverses imprécisions au niveau des terminaux et en raison de retard d'avion. A Delhi, j'ai bien cru manquer l'avion, mais, non, j'ai eu beaucoup de temps, l'avion ayant lui-aussi du retard. J'ai dormi une bonne partie du trajet, j'avais trois sièges pour moi toute seule. Taxi en arrivant à Roissy, la folie des grandeurs continue, mais bon, j'ai 23 kg de bagages, ceci justifie cela.

Et me voila devant mon ordinateur, chez moi. Zéro dehors, il neige, et j'ai presque froid !

 

Mots clés : , , , - Posté par fpenven à 10:28 - J - Inde - 2010 - Donnez votre avis [0]

17 décembre 2010

Soiree entre amis

Hier soir jeudi, nous nous sommes reunis entre amis d'il y a vingt ans chez Bipin. Seul Milind manquait, qui a des problemes de sante. Nous avions achete de la biere (oh la la !) et commande du biriyani, du riz avec du poulet, plat du nord de l'Inde. Nous avons bien discute, meme si la plus grande partie de la soiree etait en marathe, langue que je persiste a ne parler que sous la torture. Puis je suis allee dormir chez Prasad, dans sa nouvelle maison.

Une chose est certaine : le niveau de vie a terriblement monte en Inde. Bipin a une voiture, Prasad, Milind et Vikas aussi. Prasad continue a se deplacer en moto, il trouve ca plus pratique. D'ou des deplacements avec moi en passagere arriere, sans casque, ce n'est pas encore obligatoire a Pune ! Tout le monde dans mes connaissances a un portable et un ordinateur.

Avec l'augmentation du niveau de vie, je trouve que les indiens que je connais soignent plus leur interieur. Il y a vingt ans, la peinture semblait manquer, les murs etaient defraichis. Maintenant, c'est murs impeccables, jolis meubles et decorations diverses.

Ce matin, j'attendais que Maya me telephone pour notre sortie a Pandharpur. Ouf, ca marche, ce n'est pas trop tot pour reserver, c'est demain.

Sinon, j'ai eu aussi un petit probleme d'appareil photo. Conclusion apres x tests : mon appareil n'accepte que les piles Duracell. Le luxe, quoi ! Il remarche maintenant et je suis soulagee.

 

Mots clés : , , - Posté par fpenven à 13:27 - J - Inde - 2010 - Donnez votre avis [1]